Étapes de la chaîne de stérilisation avant passage à l’autoclave dentaire

1. Démontage
Facilite la préparation des DM (pré-désinfection et nettoyage) puis leur stérilisation. Suivez les instructions de la notice d’utilisation. La plupart des instruments rotatifs ne sont pas prévus pour être démontés au cabinet dentaire.

2.Pré-désinfection
Protège le personnel et facilite le nettoyage en abaissant le niveau de contamination. Pour faciliter le nettoyage, ne laissez jamais un produit sécher sur l’instrument et éliminez immédiatement les excès de salissures (ciment en particulier). Immergez totalement tous les instruments utilisés en bouche dès la fin de leur utilisation dans une solution détergente-désinfectante. Le temps de trempage, la fréquence de changement des bains et la dilution du produit doivent être vérifiés sur la notice.

3.nettoyage
Vise à éliminer les salissures (particules, déchets, souillures…) des objets traités. Aide au nettoyage par les ultrasons (US) Immergez complètement les instruments sans les entasser. La cuve, remplie au maximum aux deux tiers, est obturée par un couvercle. Cette action doit être complétée par un nettoyage manuel ou en laveur-désinfecteur. Dans ce dernier cas, seuls les petits instruments rotatifs (fraises, instruments endodontiques, forets…) passeront par le bac à ultrasons.

4.Nettoyage manuel avec brossage Choisissez des brosses ne détériorant pas les instruments (jamais de cardes métalliques qui altèrent le revêtement des dispositifs médicaux). Nettoyez, désinfectez ou stérilisez les brosses. Proscrivez les éponges. Nettoyage en laveur-désinfecteur (LD) Remplissez le LD en utilisant les porte-cassettes et les systèmes de clips pour les instruments dynamiques. Veillez à positionner les DM avec toutes les concavités vers le bas pour éviter la rétention d’eau. Ne jamais laisser sécher les DM avant de lancer un cycle.

5.Permet d’éliminer toutes les souillures, le produit détergent-désinfectant et limite le dépôt de sels minéraux générateurs de corrosion lors de la stérilisation avec sterilisation materiel dentaire. Rincez avec une douchette en veillant à traiter toutes les surfaces des DM. Des résidus de produit détergent-désinfectant peuvent endommager les DM lors du passage à l’autoclave. Une eau douce limite le dépôt de sels minéraux.

Comment enlever le tartre sur les dents et sous la gencive

Le tartre (calcification de la plaque dentaire) est à différencier des colorations dentaires. Dans certains cas, le tartre peut être visible au collet de la dent et être de coloration plus ou moins foncée. La composition de la salive peut vous prédisposer au tartre et à la plaque dentaire.

A la différence de la plaque dentaire qui peut être enlevée par le brossage des dents, enlever le tartre des dents n’est possible que par l’intervention du chirurgien dentiste. Enlever le tartre dentaire peut nécessiter dans certains cas, suivant la sensibilité des patients, une anesthésie locale, et nécessitera alors plusieurs séances, comme cela peut aussi être le cas sans anesthésie locale. Contactez votre chirurgien dentiste sur Paris 8 pour en savoir plus.
Pour éviter la formation de plaque dentaire, de tartre et donc l’installation d’une gingivite, le patient aura des séances de motivation et d’instruction pour parfaire son hygiène bucco-dentaire. Le tartre se forme plus ou moins vite selon les individus. Le tartre le plus dommageable et agressif est celui se trouvant sous la gencive parce que l’on ne s’en rend pas compte.

Si le brossage des dents est insuffisant ou inefficace, la plaque dentaire s’accumulera et aboutira à la formation de tartre qui est un dépôt de calcium dur qui va donc s’accumuler à la fois au dessus de la gencive et en dessous de la gencive.

Afin d’optimiser l’hygiène bucco-dentaire, il est indispensable de faire enlever le tartre dentaire par votre chirurgien dentiste afin de prévenir le déchaussement des dents. Il est en principe nécessaire d’effectuer un détartrage avec détartreur à ultrasons au minimum une fois par an, mais cette fréquence peut varier en plus ou en moins selon les individus et notamment vis-à-vis de leur sensibilité aux diverses maladies de la gencive.

Le tartre qui favorise d’avantage le déchaussement de la dent est celui qui n’est pas visible par le patient et il est appelé tartre sous-gingivale. Lorsque ce tartre est en quantité très importante, il sera parfois nécessaire d’avoir recours à un détartrage plus profond que l’on appelle surfaçage de la racine et de la couronne de la dent et qui permettra d’enlever le tartre dentaire.

Les dents mal positionnées peuvent également favoriser l’apparition de la plaque dentaire et du tartre.

Ce tartre peut être à l’origine d’infections gingivales.

En général, il existe un petit espace normal entre chaque dent: cet espace doit être maintenu. En cas de présence de tartre, cet espace inter-dentaire est comblé. Après un détartrage, le patient peut avoir l’impression d’un vide entre les dents et être un peu gêné par ce nouveau schéma qui représente la normalité.