Détartrage Dentaire:pour quoi faire ?

Détartrage Dentaire:pour quoi faire ?

Après chaque repas, la salive et les résidus alimentaires forment un dépôt sur les dents : c’est ce qu’on appelle la plaque dentaire (aussi appelée plaque bactérienne). En raison de la présence de bactéries, cette plaque dentaire peut favoriser l’apparition de caries ou de maladies des gencives ( appareil detartrage dentaire).

Au fil du temps, si la plaque dentaire n’est pas éliminée régulièrement, elle durcit et se transforme en tartre, favorisant un nouveau dépôt de bactéries et de germes. Il est alors nécessaire de procéder à un détartrage. Cet acte simple, qui consiste à enlever le tartre accumulé sur les dents, permet de recréer un environnement sain pour protéger les dents et les gencives, en prévenant les maladies gingivales et parodontales. Réalisé régulièrement, le détartrage peut par ailleurs contribuer à réduire les taches dues à des facteurs externes (café, thé, tabac…) tout en aidant à garder une dentition plus blanche, un sourire plus éclatant.

>> A découvrir aussi : Dents blanches : les solutions naturelles

Détartrage : quand faut-il le faire ?
La formation de tartre est variable selon les individus. Elle est également différente selon la position des dents ou encore la sécrétion salivaire et le PH de la bouche. Il faut cependant savoir qu’elle augmente avec l’âge. Généralement, même avec un brossage efficace , il n’est pas facile d’éviter la plaque dentaire et le tartre, notamment dans les zones difficilement accessibles (fauteuil dentaire).

De plus, une fois formé, le tartre ne peut pas être enlevé avec une brosse à dents, contrairement à la plaque dentaire. Un détartrage avec détartreur à ultrasons
régulier est donc important pour tous. C’est votre dentiste qui décidera de sa fréquence. Habituellement, il est recommandé d’effectuer un détartrage une fois par an, en même temps que la traditionnelle visite de contrôle.

JSDA® JD200 Micromoteur caractéristiques

JSDA® JD200 Micromoteur ongle professionnel

JSDA® Micromoteur dentaire ongle professionnel JD200

Micromoteur podologue professionnel  qui répond à tous les besoins, vitesse réglable de 0 à 30000 tours par minute, CE certification.
Caractéristiques :
Changement facile et rapide de rotation pour droitier ou gaucher
Sa pièce à main légère présente un grand confort d’utilisation et réduit la fatigue du poignet
La griffe avec une parfaite concentricité et le roulement japonais assurent la qualité de la pièce à main : peu de chaleur, bruit réduit, vibration faible.
Vitesse jusqu’à 30 000 tours par minute
CE certification

Spécifications techniques :
Tension alimentée : 100-120V / 220V-240V ; 50–60Hz
Puissance : 35W
Poids : 830g (boîtier de contrôle) ; 160g (pièce à main)
Dimensions :125 x 85 x 70mm (boîtier de contrôle) ; Φ27 x 135mm (pièce à main)
Vitesse de rotation : 0 – 30 000 tours/min
Torque : 2,0 N.cm

Inclus :
Boîtier de contrôle x 1
Pièce à main x 1
Support x 1
Cordon électrique x 1
D’autres accessoires
micromoteur portable

Zahnbleaching herkömmlich, mit Warmlicht oder mit Kaltlicht

Zahnbleaching zuhause wird üblicherweise ohne Einsatz von Lampen durchgeführt. Auch in Praxis, Klinik und Zahnkosmetikstudio werden Behandlungen allein mit aktivem Sauerstoff angeboten, der bei der chemischen Reaktion von Wasserstoffperoxid freigesetzt wird.
Herkömmliches Bleaching – UV Bleaching
Aber nicht dieses Zahnbleaching wird im zahnärztlichen Jargon als «herkömmliches» Bleaching bezeichnet, sondern das UV Bleaching, die Zahnaufhellung mit UV-Licht. Gerade dieses «herkömmliche» Bleaching steht am meisten im Verdacht, Zähne und Patienten bei der Anwendung zu schaden, u. a. durch die entstehende Wärme.(zahnaufhellung licht)
Warmlicht Bleaching – Laser Bleaching
Warmlicht-Bleaching ist bekannter unter den Bezeichnungen Laser Bleaching oder laseraktiviertes Zahnbleaching. Es wird als «warmes» Zahnbleaching bezeichnet, weil Lasern Wärme abstrahlt, zu viel Wärme, wie manche Experten behaupten.
Denn Lasern bewirkt eine wärmebedingte Ausdehnung der Dentinkanälchen und nachfolgend verstärktes Eindringen des Bleaching Gels in das Zahnbein. Beides könnte Entzündungszeichen im Zahnmark (lat Pulpa) verursachen und ruft nach zahnärztlichen Beobachtungen häufig Nervenreizungen hervor.
Dieser Problematik entgeht man mit Kaltlicht.
Kaltlicht Bleaching – LED Bleaching
Unter Kaltlicht-Bleaching wird das Zahnbleaching mit LED-Lampe verstanden. LED-Licht strahlt keine Wärme ab. Nebenwirkungen sind nicht bekannt.
Alle drei Lichtanwendungen arbeiten mit einem Bleaching-Gel, das nach dem Auftragen ca. 15 Minuten lang auf die Zahnoberfläche einwirkt. Die verwendeten Frequenzen aktivieren den chemischen Prozess im Bleaching Gel und im Zahn besonders schnell. Eine Behandlung dauert i. d. R. etwa 15 Minuten, eine komplette Sitzung ist nach drei bis vier Behandlungen beendet.
Eine Verbesserung von 4-6 Nuancen erreicht man durch Kalt- und Warmlicht bereits in einer einzigen Sitzung.

mehr sehen:http://www.oyodental.de/

La eclairages pour cabinets dentaires, les pièges à éviter

La lumière est un composant essentiel et incontournable du bien-être, de la qualité de travail et de la satisfaction de vos patients. La lumière c’est la vie.

La lumière, c’est aussi le 1er instrument professionnel dentaire permettant l’acuité et la finesse de vision indispensables à l’exercice de la dentisterie. Pourtant, l’éclairage suscite moins d’intérêt et d’attention que le reste de l’équipement et de l’aménagement. Nous nous précipitons chez l’ophtalmo
pour changer de lunettes, chez le médecin pour soulager stress et maux de tête, chez l’ostéo pour nous détendre le dos ou chez notre fournisseur pour changer tel ou tel matériel…alors que bien souvent la cause du problème est juste un mauvais éclairage ! Nous avons listé pour vous les erreurs communes
qui nous font tomber dans le piège de l’éclairage dentaire inadapté.

Erreur 1 : traiter la question « éclairage » en dernier
Le coût global d’une installation ou d’une rénovation, les contraintes de décoration ou d’aménagement font renvoyer le poste éclairage à la dernière place de la « To do list ». Résultat, on n’a plus de budget, de place, ou d’envie de s’y pencher. Et on tombe dans les pièges d’après…

Erreur 2 : s’adresser à un électricien ou trop se fier à son architecte
Même si ce sont de nobles professions, ni l’un ni l’autre n’est spécialiste en la matière pour gérer ce point essentiel de votre espace de vie. Tout comme on achète son pain à la boulangerie mais pas au moulin, ce n’est pas le prothésiste qui prescrit, détermine et pose un bridge complet, mais le dentiste. Fort logiquement, c’est l’éclairagiste qui est compétent pour l’éclairage, pas l’électricien (qui connecte) ni l’architecte (qui aménage).

Erreur 3 : ne pas faire attention à la fonction respective de chaque éclairage
Pour faire simple, côté salle de soins, la lumière opératoire sert au diagnostic et au soin quand la lumière générale sert à la reconstruction et à l’esthétique. L’éclairage du bureau doit permettre au praticien de se reposer entre 2 soins et de s’entretenir sereinement avec son patient d’un plan de traitement.

Erreur 4 : ne pas vérifier la réalité des caractéristiques techniques
Couleur de lumière, IRC, luminance et éclairement, IP, facilité de nettoyage, désinfection, sont très souvent avancés par les fabricants et fournisseurs dentaires comme arguments de vente. Ce sont effectivement des points fondamentaux pour déterminer si l’appareil correspond à votre besoin. Si certains fabricants sont manifestement très au fait de la science de l’éclairage, d’autres le sont moins et n’hésitent pas à afficher des performances mensongères.

plus d’infos : lampe frontale dentiste   lampe scialytique dentaire